ven.

26

juin

2015

Mont St Michel Day

 En Avril 2014. Mister Seatrips, Lieutenant Thomas et le Capitaine se retrouvent une nouvelle fois à Ouistreham pour embarquer à bord de Mont St Michel pour une journée croisière. Comme au jour du Normandie Day mais en Mont St Michel. Sauf qu'en plus nous avons eu le bonheur d'en découvrir les coulisses. De la Passerelle de dentelle à Notre Dame sous Mer...

Prologue

 C'est un jour idéal pour assister à l'arrivée du matin entre chien et loup. Le jour d'un côté, la nuit de l'autre. Malgré une fausse pétole de compétition complètement glaciale à laquelle il est difficile de résister jusqu'au bout, voici un magnifique spectacle dont Mont St Michel est le héros...


Embarquement & Départ

 Mont St Michel a été conçu comme Normandie. Si vous ne connaissez qu'un navire de la ligne, vous ne serez pas perdu sur l'autre. L'embarquement est aussi au pont 7 en accès direct au centre du navire.

 La pilotine Frégate nous accompagnera aujourd'hui. Elle reviendra à notre rencontre ce soir. Après une reconnaissance très rapide des ponts extérieurs, chacun a choisi son point de vue et hop ça s'arrose de suite avec quelques bulles...

 Après ce magnifique départ qui nous a parfaitement déconnecté de la terre, voici la Frégate qui nous rattrape. La pilotine de 3ème catégorie propulse ses 14,90 mètres hors tout à la poursuite de Mont St Michel. Vous pouvez en savoir plus sur elle ici. Le pilote débarquera par la porte babord. Babord est à la fois à l'abri du vent et à l'intérieur du virage de sortie de chenal. C'est le bord parfait pour aborder le navire à moins que pas du tout. Le pilote pourra débarquer avec un maximum de sécurité. Notre guide nous avait prévenu, on attendait plus que ça...

 

Traversée du matin

 La traversée du matin surtout en avril c'est la plus calme de la journée. Idéale pour s'approprier le navire. Les ponts extérieurs de Mont St Michel sont en cascade, 3 immenses terrasses du pont 10 au 8 de 28 mètres de large sauf entre les cheminées au pont 9. Le bonus étant à l'avant avec le pont panoramique accroché entre les ponts 6 et 7 Le pont 6,5 est plus un pont d'après midi quand le navire n'a pas le soleil dans le dos. Toutes les photos de la visite quasi intégrale In et Off sont à suivre plus bas dans "La Grande Visite".

 Avant la grande visite de l'après midi, la traversée du matin fut parfaite avec Normandie sur fond de navires montants vers le Détroit. Cap Finistère et Etretat dans le Solent juste avant l'arrivée à Portsmouth avec les abonnés que sont les WightLink et les aéroglisseurs Hovertravel. L'occasion d'une nouvelle séquence vidéo Seatrips et LeBateaublog à 2 caméras juste après ces quelques photos d'avant goût...

Normandie du matin dans le rail

Cap Finistère dans le Solent vers Bilbao

Etretat en route pour Le Havre

Island Express d'HoverTravel qui file vers Ryde à toute blinde

 Island Express au deuxième passage de l'après midi avant de repartir dare dare.

Les WightLink à Gunwarf

Bretagne en escale longue


De la passerelle à la salle des machines

 L'après midi c'est LA grande visite de presque tout Mont St Michel! Elle débute en passerelle puis toujours vers la quille du navire.  Du Pont 11 au Pont 1, un voyage extraordinaire inclus dans la croisière. Encore merci à notre guide de l'avoir partagé avec nous. De la passerelle, en passant notamment par les propulseurs d'étraves, les machines, le spreader sans oublier la prison ni la pause sur la proue en pleine mer...

Pont 11

 La passerelle est perchée tout là haut au Pont 11. Le reste du pont est consacrée au cabines des officiers. Plus l'héliport vers le centre du navire. Environ 33,50 mètres entre les ailerons, le navire mesure 28,50 mètres de large sans la ceinture. La sensation de hauteur est vraiment inévitable, la proue paraîtrait presque petite vu d'en haut. Faire un pas sur la vitre de l'aileron qui permet de ne pas perdre le quai de vue pendant les manoeuvres est également plutôt impressionnant! L'ambiance est calme. La météo est idéale aussi pour la naviguation. L'officer et le matelot de quart surveillent la mer entre les deux rails. Pas de navires à proximité, le pilote automatique nous ramène seul à Ouistreham pour l'instant. Le tour de tribord à babord...

Pont 10

 Le plus haut des ponts extérieurs. Derrière les baies vitrées se cache la salle de jeux, très prisée par les jeunes passagers. L'héliport est au dessus. La suite du Pont 10 est un quartier de l'équipage. Entre les deux se cache le spreader qui sert à l'avitaillement du navire.

 Derrière cette énorme porte coupe feu grise du pont 10, c'est le local du spreader. Ce gros chariot au plafond qui glisse à l'extérieur du bateau pour hisser les containers à bord qui sont déposés sur des puits dans lesquels ils descendent jusqu'au pont souhaité. Le container frigorifique (42) est arrivé au pont 8 directement face aux frigos des cuisines. Les réserves des boutiques aux ponts 7 et 8 ont aussi leur propre desserte. Aux coins des conteneurs, 4 cales les maintiennent en place à la hauteur voulue. C'est comme des réserves mobiles et c'est bien pratique...

Pont 9

 Le pont 9 est celui qui est à priori abrité du vent. Une immense terrasse entre les cheminées d'où on n'entend guère la mer, avec son ambiance plus intime par rapport aux autres ponts extérieurs. Côté espaces intérieurs vous avez le choix entre le Blue Note Bar et le Café du Festival. Quelques machines à sous avant de passer dans la coursive des cabines vers l'avant.

 La vue du pont 9 vers le pont 8.

Pont 8

 Le pont 8 c'est la terrasse de l'arrière. C'est boisé, c'est agréable. Les baies vitrées sont celles du restaurant Les Romantiques et son comptoir des saveurs. En continuant vers la proue, vous croiserez 2 minis boutiques en même temps que le grand escalier du pont 7 vers le 9. Sans oublier de jeter un oeil dans les canots qui sont à hauteur de pont comme sur Normandie. Après être encore passé devant des machines à sous, vous arriverez dans le self La Galerie. Et vous n'aurez plus qu'à vous asseoir pour surveiller le cap.

Pont 8 bis

 Au pont 8 bis fermement accrochés aux bossoirs, voici les canots de sauvetage. Ils sont 6, 3 sur chaque bord évidemment. Celui que nous visitons a une capacité de 150 personnes. Les places sont dessinés sur les bancs et c'est pas forcément plus confortable que les radeaux gonflables. Vous avez compris, il est question de rester assis et de ne pas bouger pour la stabilité de l'embarcation. L'équipage les teste tout en s'entraînant à l'évacuation, quasiment chaque semaine pendant l'escale longue du vendredi.

Pont 7

  Pour les passagers c'est le centre du navire. Le hall du pont 7 est à la fois l'accès piéton l'information aux passagers et le départ du grand escalier super classe avec ses marches noires. Accès depuis le garage par les escaliers C ou D. On peut partir dans toutes les directions. Vers l'avant vous trouverez dans l'ordre : La boutique Monts et Merveilles, les 2 cinémas et les 5 salons de sièges inclinables. Vers l'arrière il y a le bureau de change, l'infirmerie et des cabines. Vous pourrez aller regarder la mer à l'air libre à l'ombre des canots. Malheureusement la Compagnie a du condamner 90% de l'extérieur du pont 7 car des passagers hyper intelligents, voire à la limite du génie s'amusaient à déverrouiller les canots, les bossoirs ou les deux pour faire court. Nous n'y avons eu accès qu'en compagnie de notre guide.

Pont 6,5

Comme son nom l'indique il se situe entre les ponts 7 et 6. L'accès est facile depuis l'ensemble du navire par les escaliers A et B tout à l'avant du navire. En passant par le self par exemple ou les cabines du pont 6. C'est tout à fait spacieux et confortable. Vue imprenable sur la proue et le poste d'amarrage en prime.

Pont 6

 Le pont 6 est plein de vide sur cette photo. Le pont mobile est en effet présentement collé au plafond. Pas grand chose à en dire si ce n'est qu'il est amovible et en plusieurs sections pour moduler un maximum. Son existence va être plus visible en découvrant le pont 5.

Pont 5

  Le pont garage du haut est généralement au pont 5 de tout ferry sauf quelques rares exceptions. Nous sommes passés voir à vide pendant l'escale mais le traverser pendant la traversée fut encore meilleur surtout quand après la porte, c'est la plage avant et qu'on est en pleine mer. Il n'y a plus qu'à tendre l'oreille et écouter l'eau glisser sur la coque tout en admirant le poste d'amarrage et ses guindeaux à tension constante qui ajustent les haussières automatiquement en fonction du flux et du reflux des marées.

Pont 4

 Peu de choses à signaler au pont 4 si ce n'est une cellule. C'est une vraie taule. Il y en a sur tout les navires. Soyez sage, ça n'a pas l'air très confortable.

Pont 3

 Quasiment aucune chance d'être garé ici en tant que touriste. Le pont 3 est celui des camions qui communique via des rampes avec l'autre pont des camions, la calette du pont 1.

Pont 2 & 1

 Il faut reconnaître que c'était un des lieux attendus. Le pont 1 dit la calette parce que c'est deux fois plus petit que le pont 3 au dessus. C'est à peu près au centre du navire et environ sur la moitié de sa longueur. Bien sûr la ligne de flottaison est désormais au dessus de notre tête.

 Ici c'est le local des propulseurs d'étrave. Le moteur des propulseurs est dressé à votre droite entre les barrières. Juste sous lui on voit le tunnel qui héberge les propulseurs. Mont St Michel en a deux, c'est mieux qu'un. Il faut descendre quelques escaliers pour y accéder.

  Vous avez bien reconnu un arbre d'hélice. Les salles des machines se répartissent entre les ponts 2 et 1. C'est bien labyrinthique Notre Dame sous Mer. On passe des moteurs principaux, aux chaudières, aux stabilisateurs, séparateurs, etc... Il fait extrêmement chaud. C'est aussi pour cette raison qu'il faut des bouchons anti bruit dans les oreilles car des ventilateurs très puissants renouvellent l'air en permanence. Les diverses vapeurs d'huiles chaudes et de carburant sont aspirées en même temps. Les mécanos seraient complètement asphyxiés sans ça. Le tour des machines débute dans la salle de contrôle...

 Plus possible de descendre maintenant. Pèle mêle nous avons vu les 4 moteurs bien sûr. Le local batteries ou local électrique, en fin ce qui vaut centrale électrique de Mont St Michel. Les chaudières et beaucoup de tuyaux, de toutes les tailles et toutes les couleurs...

Epilogue

 Et puis il a bien fallut rentrer. Retour à Ouistreham dans une lumière magnifique. Oui, c'est notre goût de rentrer à l'heure du coucher du soleil.

 

C'était une magnifique croisière en Mont St Michel.

À bientôt sur nos lignes!

Suite à une incroyable campagne de spam, le Capitaine est obligé de supprimer toute possibilité de commenter les pages du carnet de bord. Désormais pour joindre la passerelle il faut passer par la rubrique "contact" avec une adresse mail pour avoir une réponse. C'est bien regrettable mais c'est ainsi...

À bientôt quand même sur nos lignes!

Le carnet de bord

Les dôssiers du bord

LeBateaublog

Chantiers3D

Compagnies

Bacs de Seine
Bacs de Seine
Brittany Ferries
Brittany Ferries
Archives Brittany Ferries
Archives Brittany Ferries
Compagnie Océane
Compagnie Océane
Condor Ferries
Condor Ferries
Destination Gotland
Destination Gotland
DFDS Seaways
DFDS Seaways
Eckerö Line/Linjen
Eckerö Line/Linjen
Irish Ferries
Irish Ferries
P&O Ferries
P&O Ferries
St Peter Line
St Peter Line
Stena Line
Stena Line
Tallink Silja
Tallink Silja
TransGironde
TransGironde
Transmanche Ferries
Transmanche Ferries
TT-Line
TT-Line
Viking Line
Viking Line
WightLink
WightLink
Hors Coursives
Hors Coursives
Anciennnes Compagnies
Anciennnes Compagnies

Des liens

LeBateaublog et les réseaux sociaux

LeBateaublog signe ses images avec son logo.

Ou avec celui ci sur les images de Capitaine Dany.

Extraits du carnet de bord